Anonymat ou pas ?

Est-ce qu’avoir un prénom, des noms de lieux, une histoire derrière les apparences est-il si important que cela ? J’ai beaucoup hésité pour mon blog. Althea, mon nom de plume ? Ou Charline, l’être humain caché derrière ? L’histoire donne-t-elle du relief au personnage ? Le vécu est-il si important ? La question du nomLire la suite « Anonymat ou pas ? »

Recherche d’emploi

Mes cris silencieux résonnent Pernicieux, pour personne, Mes lettres ne sont que consonnes Alors que j’attends que l’on sonne, Pour me dire, et me ravir par un sourire Signifiant que je suis devenue liant D’une organisation, une entreprise ou une association, Un élément non discordant, un élément de maintenant Que l’on souhaite garder longtemps carLire la suite « Recherche d’emploi »

L’emprisonnée

Je vis dans un labyrinthe, dans un monde de contraintes. J’aimerais juste écrire, ne pas souffrir. Je m’affirme, je me rebelle, je ne suis qu’elle : la guerrière oubliée et souillée par les années passées. Je me rebiffe, assez des limitations extérieures, des erreurs, des mailles du filet numérique qui tombe dans une avalanche deLire la suite « L’emprisonnée »

La page blanche : 5

Écrire pour écrire ne me sied pas. J’aime partager mais pas me forcer. Je n’ai pas écris depuis un moment parce que ma solitude intérieure me serre le cœur. J’essaie d’avancer dans ma vie. Mais je ne m’épanouis pas. Mais je ne peux pas voir mes amis. Écrire c’est autant transmettre des émotions, des histoires,Lire la suite « La page blanche : 5 »

Fleur d’hiver

Cachée dans ma corolle, Dans les silences entrecoupés de paroles, Je me perds dans les paraboles De mon esprit avachi dans l’ennui et l’envie De changer de vie, espérance rance, parfums enfumés Des traumatismes passés m’enfermant dans la fumée De mes pensées désemparées. Les larmes s’écoulent sur mes pétales refermés Engloutissant mes rêves brisés, FragileLire la suite « Fleur d’hiver »

La vie chavire

Flottant au vent, navire, majestueux empire Bois aux mille couleurs de sang impétueux Tire, la mort pend et s’étend Ravageant de rire les pires charlatans, Envisageant de sourire pour les aimants Bon amants ou déconcertants vivants. Les cœurs chavirent, alliés ou ennemis La bataille raille de ses plis et replis, Les blessés de la vieLire la suite « La vie chavire »

L’arbre et la nymphe

Encore vive, cœur battant du vivant Sève sans vice, sang criant Eau douce de la clarté, clairière d’hier Nymphe de beauté, amère en hiver Se figeant en hiver prospère et délétère, Enfermée dans la terre, renaît et arrose La rose épanouie du printemps d’avant Le temps d’un soupir, la pluie coule Et s’écoule sur lesLire la suite « L’arbre et la nymphe »

Danser le danger

Danse sur le fil sur mes pensées, Danse sur le film de tes années passées, A espérer, essoufflé, échoué pour recommencer. Danse sur le fil filament, firmament des amants désarmants aux diamants enlacés, Corps de plaisir sous des soupirs, corps épuisé sous une nuit de baisers. Danse sur la fin des Séraphins renaissants tels desLire la suite « Danser le danger »