La page blanche : 5

Écrire pour écrire ne me sied pas. J’aime partager mais pas me forcer.

Je n’ai pas écris depuis un moment parce que ma solitude intérieure me serre le cœur.

J’essaie d’avancer dans ma vie. Mais je ne m’épanouis pas. Mais je ne peux pas voir mes amis.

Écrire c’est autant transmettre des émotions, des histoires, des informations utiles (c’est mieux !), des connaissances, des savoirs… Mais nous sommes tellement ignorants.

Mais je n’y arrive pas. Je ne m’éclate pas.

Je me mets trop de pression. Je me dis que je n’aurai jamais de lectures réguliers. Du monde entier.

J’écris un livre mais je suis bloquée au chapitre 5. Je veux avancer mais je ne fais que stagner.

5 est le chiffre du changement. C’est le chiffre de l’année pour moi. Changer pour mieux s’émanciper, changer pour mieux rayonner.

C’est envers moi-même que je suis la plus cynique.

Photo de cottonbro sur Pexels.com

Présenter, s’exposer, se montrer vulnérable à travers les mots, au-delà des maux.

Oui, en ce moment, je ne suis pas vraiment présente. Cet article est imparfait et tant pis. De toute façon, ça ne peut pas être pire. Se dévaloriser en public, aller échec sur échec, avancer, toujours persévérer.

Une phrase me revient à l’esprit « Vai ficar tudo bem », je vous en parlerai bientôt. ça va aller, ça ira, le meilleur est à venir, restons positifs ! Des phrases utiles, futiles, fébriles.

Merci d’avoir pris le temps de me lire. Bientôt de belles surprises arriveront sur le blog !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s