Évasion

En pensée, je suis à vos côtés, en pensée, je ne suis qu’un filament argenté,

La danseuse en moi tourne et s’envole et dépose des baisers sur vos joues bénévoles.

En pensée, je me plais à sourire et rire, ristourne évadée dans le quotidien des lucioles,

Tage, mage de Lisboa, image des poètes, les lisboètes chantent à tue-tête.

Serpent au cœur ardent, le feu et le froid font de moi une rabat-joie car je ne suis pas là.

En pensée, je rêve des promenades, des nombreuses accolades d’un pays serviable autant qu’aimable, d’un pays qui m’accueille dans mes écueils, où j’accepte enfin les cercueils de mes erreurs incessantes, insaisissables, intempestives.

J’attends la missive du Portugal, celle qui me dira « Bem-vinda querida », à chaque pas, à chaque fois,

Et je me précipiterai dans l’avion de la rébellion, l’avion où poser nos croupions, pour se détendre et se fendre dans l’espace sans rapaces, et retrouver l’air vivace de la loquace capitale.

Althea

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s