Tatiana Saavedra

Bonjour Tatiana, peux-tu te décrire en quelques lignes ?

Je suis une photographe basée à Lisbonne. Profondément inspirée par le symbolisme et le naturalisme, j’ai trouvé mon but à travers la symbiose entre l’Homme et la nature, en matérialisant mes mots et mon imagination sur des cadres ; peints avec mélancolie et instinct primaire.


Quelle est ta vision de l’art ? Qu’est-ce qu’un artiste pour toi ?

Un artiste est un maître de la manipulation des émotions profondes sans en enlever la réalité, en s’empêchant de devenir éventuellement une contrefaçon. Quelqu’un qui met les fleurs à la poubelle et y trouve une merveilleuse pièce de beauté.



Qu’est-ce qui t’a amené à t’exprimer à travers l’art des images ? Comment as-tu eu l’envie de faire des photos ?

Quand je n’avais que 9 ans, mon père, également photographe, m’a donné un appareil photo et il est rapidement devenu mon jouet préféré depuis. Je suis influencée par le cinéma et la peinture, les couleurs, la mer, les mots, la musique, la lune, et surtout les gens.
Je suppose que ce qui me motive à faire de la photographie, c’est les gens en général et la façon dont je peux matérialiser leur essence avec ma vision.
Peut-être y a-t-il une relation ombilicale entre ce que je fais et mes émotions, mes sentiments, mon subconscient. Je ne me transfigure pas. Ce que je vois quand la caméra est devant moi est ce que je suis vraiment (quoi que cela signifie).



Ta façon de voir le monde est poétique, toujours avec des êtres humains mélangés à la nature. Pourquoi ce choix ?

Je pense que la nature est le plus grand poète de tous. Le lien entre l’humanité dans son ensemble et la nature est inaliénable et essentiel. On l’appelle souvent « l’art de la coexistence ».
Je me trouve dans un processus d’essais et d’erreurs pour trouver le point le plus naturaliste d’une pose humaine, d’une composition, d’une palette de couleurs. L’idée de recréer un lieu sur un cadre sans perdre son état naturel m’amuse. On a souvent l’impression de danser, de trouver un rythme de changement de pouvoir et de contrôle et de se perdre dans l’instant.


Qu’essayes-tu de transmettre à travers ton art ?

Je considère la gamme fascinante des émotions humaines, la merveille de la vie et de la nature dans tout ce que je fais. Je m’intéresse au jeu entre ce qui est privé et public et à la manière de montrer quelque chose de la personne qui ne soit pas forcé pour la caméra et qui semble intime.


Aimes-tu travailler en collaboration avec d’autres artistes ? L’as-tu déjà fait ?

J’ai travaillé en collaboration à plusieurs reprises au cours de ma carrière, il est facile de dire que tout a commencé dans une situation académique jusqu’à ce que récemment je me sois associée avec la société de production de films Promenade, ce fut une expérience gratifiante et j’espère pouvoir faire plus de collabs avec des artistes expérimentés dans le futur.


En ce qui concerne vos techniques de photographie, c’est à la fois les appareils (analogiques et numériques) que vous utilisez et après vous allez créer à partir de ces images ?

Cela dépend de la session. J’en utilise généralement une seule que j’ai choisie au préalable, mais j’ai toujours avec moi l’analogique et le numérique.
J’ai toujours une idée précise, et je prends un certain temps pour faire la composition, en même temps c’est très intuitif.



As-tu déjà été exposée ?

Je suis très enthousiaste car une exposition se profile à l’horizon. Malheureusement, en raison de la pandémie, les dates officielles n’ont pas encore été fixées, donc pour l’instant je ne peux pas en dire plus. Je ne peux donc pas en dire plus pour l’instant, mais elle aura lieu à Paris et plus tard dans l’année.


Peux-tu nous dire quelque chose d’inhabituel à ton sujet ? Et sur ton travail ?

Depuis mon plus jeune âge, j’ai vécu dans de nombreux endroits au Portugal, en Espagne, à Macao, aux États-Unis et en Allemagne. Je pense que la photographie était révélatrice et instinctive, et une façon pour moi de capturer la mémoire dont chaque lieu et chaque culture me transmet.
Dans mon travail, j’aime avoir une communication claire avec les personnes que je photographie, la confiance est importante des deux côtés, dans une certaine mesure, pour que nous soyons prêts à être dans une situation vulnérable et à l’accepter naturellement ; j’ai tendance à représenter surtout des personnages calmes et réfléchis, chargés d’émotions qui bouillonnent sous la surface. Pouvoir capturer cette spontanéité est la clé, de mon point de vue, et laisser la créativité s’exprimer sans aucun blocage ou règle stricte en quelque sorte.


Quel est ton point de vue sur la situation actuelle, qui est difficile pour des artistes comme toi ? Comment la ressens-tu ?

Être artiste au Portugal n’est pas facile et être photographe à plein temps, ce qui est mon but, est difficile. En raison de la situation de pandémie, tout est plus difficile maintenant. Pas seulement pour les photographes.
Mais je crois que même dans les moments les plus sombres, il y a des opportunités à saisir. C’est incroyablement noble de voir tant de magazines et de conservateurs investir du temps et de l’argent et récompenser les talents de la photographie dans le monde entier au plus fort de la pandémie. De plus, je pense que notre rôle d’artiste peut être d’utiliser cette période troublée comme une source d’inspiration et un moyen de diffuser notre message. J’ai tout mis en perspective et utilisé cette période pour apprendre et améliorer ma technique, mais aussi pour mûrir ma vision et apprendre que parfois on ne peut pas écrire dans la pierre son avenir, et qu’il y aura toujours des défis à relever dans notre cheminement de vie en tant qu’artiste, en tant qu’être humain.

Merci pour ta générosité et ta gentillesse.

https://cafeebizarros.wordpress.com/

https://www.instagram.com/tats.aavedra/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s